lexique

Amortissement locatif

Définition : Amortissement locatif

Au fil des années, la valeur des biens immobiliers diminue à cause de la vétusté. Ce processus naturel entraîne une perte qui peut être déduite des revenus locatifs, sous certaines conditions. 

Cette déduction, prévue dans les règles comptables, correspond à l’amortissement locatif. En général, l’amortissement locatif est mis en place par les autorités compétentes pour encourager les investissements locatifs.

👉 L’amortissement dans le cadre d’une location nue :

Comme la location nue rentre dans la catégorie des revenus fonciers, la déduction de l’amortissement n’est pas applicable dans le cadre de ce régime. Des régimes qui facilitent le processus de défiscalisation immobilière ont été mis en place :

– le régime Périssol (amortissement de 10 % du prix d’achat du bien pendant les 4 premières années, puis 2 % pendant les 20 ans qui suivent), 

– le régime Robien et le régime Besson (amortissement de 8 % pendant les 5 premières années, puis 2,5 % au cours des 4 années qui suivent), etc. 

Bien que ces dispositifs ne soient plus applicables aux nouveaux investissements, ils continuent toujours à produire des effets.

👉 L’amortissement dans le cadre d’une location meublée :

Les revenus locatifs issus d’une location meublée sont soumis au régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Ce régime prévoit l’amortissement des biens immobilisés à l’actif. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de choisir ce régime pour bénéficier des amortissements.

Lorsque les biens immobiliers en location meublée sont soumis au régime réel, c’est la méthode d’amortissement par composant qui s’applique. Chaque élément est pris en compte en fonction de leur durée d’usure : gros œuvre, façade, toiture, etc.

Par exemple, si le gros œuvre a coûté 250 000 euros et qu’il est amorti au bout de 50 ans, le propriétaire peut bénéficier d’un amortissement de 5 000 euros (250 000 euros/50) déduit de ses revenus imposables annuels.

Je teste mon éligibilité LMNP

FAQ

La défiscalistation de A à Z

01. Comment amortir un bien en LMNP ?
LMNP vous a repondu :
Lorsque vous investissez dans une Location Meublée Non Professionnelle et que vous choisissez le régime réel, vous pouvez profiter de l’amortissement locatif. Il s’agit d’un système qui consiste à déduire certaines charges et d’amortir la valeur du bien immobilier acheté. Le statut de loueur en meublé non professionnel vous permet de profiter d’un avantage fiscal […] En savoir plus ->

02. Défiscalisation immobilière : comment ça marche ?
LMNP vous a repondu :
Confrontées au déficit structurel de logement en France, les autorités compétentes qui se sont succédées au pouvoir ont créé des mesures fiscales pour pousser à la construction de biens neufs et à la rénovation des logements anciens. Ces différentes mesures fiscales sont englobées dans un seul groupe appelé dispositifs de défiscalisation immobilière. Ces différents dispositifs […] En savoir plus ->

03. Réduction d’impôts accordée en LMNP : comment la calculer ?
LMNP vous a repondu :
La Location Meublée Non Professionnelle (LMNP) permet de bénéficier de réduction d’impôts sur le LMNP intéressante, en particulier lorsqu’elle est cumulée avec le dispositif Censi-Bouvard. La réduction d’impôt accordée en LMNP est calculée sur la base du prix d’achat du bien immobilier et des frais divers (honoraires du notaire, commissions des agents immobiliers, droits d’enregistrement, […] En savoir plus ->

04. Comment déclarer ses revenus en LMNP ?
LMNP vous a repondu :
Avec le LMNP Censi-Bouvard, les revenus locatifs sont catégorisés dans les revenus BIC. Les investisseurs peuvent choisir entre le régime micro BIC ou le régime réel. Lorsque les trois conditions cumulatives suivantes sont remplies, c’est le régime réel qui s’applique de plein droit : 👉L’investisseur doit exercer son activité en nom propre ;👉 Il doit être […] En savoir plus ->